Campagne de communication : « La dengue, plus sévère que jamais, protégeons-nous ! »

Article

Cette année, on observe de nombreuses formes graves de la dengue conduisant à des hospitalisations ou à des décès. La préfecture et l’ARS La Réunion lancent une nouvelle campagne de communication intitulée : « La dengue, plus sévère que jamais, protégeons-nous ! » pour sensibiliser la population et rappeler les recommandations à suivre.

Objectifs de la campagne

On est tous concernés par les formes graves de la dengue

Il suffit d’une piqûre de moustique pour être malade.

Les formes graves de dengue touchent tous les âges : nourrissons, enfants, adultes, personnes âgées.

Elles surviennent aussi bien chez des personnes en bonne santé que chez des personnes qui présentent des comorbidités. Les enfants de moins de deux ans, dont les parents pensent qu'ils pourraient avoir la dengue, doivent être de préférence pris en charge en milieu hospitalier.

Recommandations : se protéger et consulter en cas dégradation de son état de santé

SI VOUS ÊTES MALADE DE LA DENGUE :

  • Consultez immédiatement votre médecin en cas de symptômes (forte fièvre, maux de tête, grande fatigue, douleurs)
  • Continuer à vous protéger contre les piqûres de moustiques, en utilisant des répulsifs ou une moustiquaire, pour éviter qu’un moustique vous pique et transmet la maladie à vos proches.

POUR PRÉVENIR LES COMPLICATIONS ET LES FORMES GRAVES :

  • Surveiller votre état de santé, surtout entre le 4ème et le 8ème jour de la maladie
  • Consulter leur médecin traitant ou un service d'urgence si vous avez des signes et symptômes suivants :
    • douleurs abdominales sévères
    • vomissements persistants
    • impossibilité de s'alimenter/s'hydrater
    • grande fatigue
  • Vous rendre à l’hôpital en cas de dégradation de votre état de santé notamment si vous avez les signes suivants :
    • apparition de signes digestifs,
    • sensation de mal être,
    • vertiges importants, forte diminution de la pression artérielle, accompagnée d’agitation, de pâleur et de perte de conscience,
  • Consulter immédiatement un ophtalmologue ou les urgences du CHU Nord en cas de complications ophtalmologiques (baisse de la vue grave et brutale), survenant environ 8 jours après le début des signes de dengue

CONSOMMATION DE PARACÉTAMOL

La dengue étant susceptible d’altérer le foie, il est recommandé de suivre strictement les recommandations de son médecin sur la prise de paracétamol.

Les outils de la campagne

Lancée depuis le 7 juin, cette campagne se décline comme suit :

  • Une campagne radio
  • Une campagne d’affichage
  • Une campagne digitale

Afin de relayer la campagne au plus grand nombre, la Préfecture et l’ARS mettent à disposition un kit de communication comprenant les différents outils dédiés :

Témoignages

 

Aller plus loin