Campagne de communication "Profitons de l'hiver : des astuces pour une maison sans moustiques !"

Article
Vignette une maison sans moustiques

Afin de réduire les risques d’une reprise épidémique de la dengue à la fin de l’hiver, l’ARS La Réunion et la préfecture lancent une nouvelle campagne de communication digitale « Profitons de l’hiver : des astuces pour une maison sans moustiques ! ».

La campagne

Objectif : Donner des conseils pratiques pour entretenir les jardins et éviter l’installation des gîtes larvaires : entretien des gouttières, suppression des déchets, encombrants, élagage …

Le visuel de la campagne :

Visuel générique campagne dengue

 

Retrouvez plus d'astuces prochainement  !

Image astuce 1

Les gouttières peuvent constituer un gîte larvaire adapté pour les moustiques. Elles peuvent être bouchées par des déchets verts (branches, feuilles d’arbres…) ou autres éléments, provoquant une stagnation des eaux, propice au développement des moustiques.

Recommandations :

  • réaliser un nettoyage complet de la gouttière et vérifier la pente.
  • contrôler les gouttières après des épisodes de fortes pluies ou venteux (pour supprimer d’éventuels dépôts de débris végétaux) avec des équipements adaptés (gants) et dans le respect des règles de sécurité.
  • réparer les gouttières si elles sont défectueuses afin d’assurer un bon écoulement.
  • faire des petits trous aux endroits où il y a stagnation d’eau si la pente n’est pas suffisante et qu’il est impossible de mettre à niveau la gouttière.

Les outils :

Facebook : Entretenez vos gouttières
Twitter : Entretenez vos gouttières
LinkedIn : Entretenez vos gouttières

Les encombrants sont les déchets que vous ne pouvez pas mettre dans votre poubelle ou dans les bacs de tri sélectif (bacs jaunes, verres ou compost). Ces déchets, le plus souvent lourds et volumineux s’ils sont stockés en extérieur, peuvent favoriser le développement des moustiques lorsqu’ils retiennent les eaux de pluie : les vieux meubles, les vieilles brouettes, les contenants plastiques comme les bassines et autres pots, les matelas, sommiers, ou encore les réfrigérateurs cassés, les appareils électroménagers usagés etc…

Recommandations :

  • Profitez des jours de collectes des encombrants : il est important de respecter le calendrier de collecte des encombrants de votre commune car en moins d’une semaine de nouveaux moustiques émergent des gîtes larvaires.
    Attention : les déchets électroménagers, les pneus et les déchets dangereux (batteries, produits chimiques…) ne sont pas collectés en bordures de voie publique
  • La déchèterie, c'est gratuit : vous pouvez les amener à la déchèterie la plus proche de votre domicile. Toutes les communes disposent de déchèterie mise à disposition des usagers, avec un accès libre et gratuit. 
  • Remettez les déchets d'équipements électriques et électroniques au commerçant chez qui vous achetez votre nouvel équipement : l’éco-taxe est incluse dans le prix du produit neuf et permet de procéder au traitement et au recyclage des anciens appareils. Par conséquent, pour tout achat, l’ancien équipement peut être remis au commerçant si vous n’en avez plus l’usage.

Les outils :

Facebook : Jetez vos encombrants
Twitter : Jetez vos encombrants
LinkedIn : Jetez vos encombrants

Astuce n3 - web

Ils sont destinés à retenir l’eau de pluie et peuvent constituer, si l’on n’y prend pas garde, des gîtes larvaires parfaitement adaptés au moustique Aedes albopictus, vecteur de la dengue. Une bonne gestion de ces supports de stockage en eau doit donc être mise en œuvre pour limiter la prolifération de moustiques. Une citerne ou un fût de récupération d’eau de pluie peut générer l’équivalent de plusieurs dizaines de soucoupe en eau et donc de gîtes à moustiques.

Le saviez-vous ?

Une citerne ou un fût de récupération d’eau de pluie peut générer l’équivalent de plusieurs dizaines de soucoupe en eau et donc de gîtes à moustiques.

Recommandations :

  • Réaliser une vidange et un nettoyage complet des citernes ou collecteurs d’eau avant l’utilisation ;
  • Identifier toutes les ouvertures (y compris l’arrivée d’eau) puis les protéger à l’aide d’un couvercle adapté ou de tissus/moustiquaires bien tendus ;
  • Prévoir l’utilisation d’un trop-plein équipé contre le passage des insectes, pour éviter que les tissus n’entrent en contact avec l’eau et ne rendent cette barrière inefficace.

Les outils :

Facebook : Contrôlez les citernes/ collecteurs d'eau
Twitter : Contrôlez les citernes/ collecteurs d'eau
LinkedIn : Contrôlez les citernes/ collecteurs d'eau

Astuce n4 - web

Après la saison estivale, les piscines gonflables de nos enfants ou les piscines démontables sont parfois restées dans le jardin sans qu’elles soient utilisées. En l’absence de circulation d’eau et de traitement régulier, ces bassins peuvent être un lieu de production de moustiques.

Le saviez-vous ?

Un bon ensoleillement, s’il ne dispense pas de l’application des bons gestes, peut dissuader l’Aedes albopictus de pondre dans un support en eau. En effet, le moustique préfère les zones ombragées pour pondre.

Recommandations :

  • Penser à ranger la piscine si elle n’est plus utilisée ;
  • Réaliser une vidange et un entretien hebdomadaire, si l’on souhaite conserver la piscine à l’extérieur ;
  • Attention : l’eau de javel n’a qu’un impact très limité et ne constitue pas une solution durable et efficace.

Les outils :

Facebook : Vidangez les piscines gonflables inutilisées
Twitter : Vidangez les piscines gonflables inutilisées
LinkedIn : Vidangez les piscines gonflables inutilisées

Astuce n5 - web

Les pneus usagés stockés en extérieur constituent des gîtes larvaires permanents et sont particulièrement difficiles à vider.

Régulièrement observés autour des maisons et sur le domaine public, ces déchets disposent pourtant de filières d’élimination et de valorisation spécifiques et réglementées. Comme pour les équipements électriques et électroniques, une éco-taxe prévue à l’achat d’un pneu neuf finance le recyclage des pneus usagés. Les distributeurs de pneus récupèrent donc les anciens lors de leur remplacement. Des points de collectes existent sur l’île.

Le saviez-vous ?

Un pneu peut générer autant de moustiques adultes que 20 soucoupes en eau.

Recommandations :

  • Pour les pneus neufs ou usagés conservés, les sécher à l’aide d’une éponge ou d’un vieux torchon afin de retirer l’eau et les stocker au sec
  • Pour les pneus usagés stockés à l’extérieur (à ciel ouvert), les remplir de sable ou de terre, ou les mettre à l’abri de la pluie
  • Lors de l’achat d’un pneu neuf, remettre le pneu usagé non réutilisable au centre de montage, garage automobile ou casse-autos.

Les outils :

Facebook : Recyclez ou abritez les pneus usagés
Twitter : Recyclez ou abritez les pneus usagés
LinkedIn : Recyclez ou abritez les pneus usagés

Astuce n6 - web

Une mauvaise conception ou une mauvaise étanchéité des installations d’assainissement non collectif (ANC, fosses septiques) favorise la prolifération des moustiques.

Recommandations :

  • S’assurer que les moustiques n’ont pas accès aux fosses septiques car ils s’y développent.
  • Si la respiration haute est dépourvue de grille, il est important de la réparer

  • Concernant les fosses traditionnelles ayant pour fermeture une dalle de béton : colmater les fissures afin de rendre la fosse inaccessible aux moustiques.

Les outils :

Facebook : Vérifiez vos fosses septiques
Twitter : Vérifiez vos fosses septiques
LinkedIn : Vérifiez vos fosses septiques

Astuce n7 - web

Le moustique Aedes albopictus, vecteur de la dengue se déplace relativement peu ; il évolue dans un rayon d’une centaine de mètres tout au long de sa vie et pond ses œufs dans des petits contenants d’eau.

Les petits déchets oubliés dans nos jardins et où l'eau stagne (gobelets, barquettes, cannettes et bouteilles, pots de yaourt...) ou jetés dans la rue deviendront à coup sûr des gîtes larvaires. Ils doivent donc être ramassés et mis à la poubelle.

Recommandations :

  • Contrôlez quotidiennement les espaces extérieurs et veiller à ne pas laisser trainer de déchets ;
  • Ramassez et jetez à la poubelle tous les petits déchets, potentiels nids à moustiques.

Les outils :

Facebook : Ramassez et jetez les petits déchets
Twitter : Ramassez et jetez les petits déchets
LinkedIn : Ramassez et jetez les petits déchets

Astuce n8 - web

À l’ombre et proche de la maison, les soucoupes sous les pots de fleurs constituent l’essentiel des gîtes larvaires à La Réunion. Ces petits récipients font partie des lieux de ponte préférés des moustiques. Une petite quantité de ces gîtes larvaires suffit à maintenir des moustiques autour de chez soi et l’installation de chaînes de transmission de la dengue. La vigilance doit donc être quotidienne.

Recommandations :

  • Contrôlez régulièrement vos pots de fleurs et plantes stockés à l'extérieur ;
  • Videz les soucoupes et enlevez les définitivement des pots si possible (les plantes n’en ont pas particulièrement besoin) ;
  • Mettez du sable dans les soucoupes si vous souhaitez les conserver.

Les outils :

Facebook : Videz ou enlevez les soucoupes des pots de fleurs
Twitter : Videz ou enlevez les soucoupes des pots de fleurs
LinkedIn : Videz ou enlevez les soucoupes des pots de fleurs

Certains déchets végétaux sont susceptibles de retenir suffisamment d’eau pour permettre le développement de larves de moustiques. Au cours de la journée, le moustique privilégie les zones ombragées et végétalisées. La taille des haies, l’élagage des arbres et arbustes ou le ramassage des débris végétaux peuvent contribuer à éloigner les moustiques mais n’empêchent pas leur reproduction.

Après le nettoyage de votre jardin, certains déchets verts accumulés peuvent se remplir d’eau (par exemple les feuilles de palmier). Pour éviter qu’ils deviennent des gîtes larvaires, il faut donc les vider et les jeter lors des collectes de déchets.

Recommandations :

  • Evitez d’accumuler les déchets verts dans votre jardin qui deviendront des nids à moustiques
  • Jetez vos déchets verts : les sortir la veille du jour de collecte des déchets verts. En dehors des jours de collecte, les déchets végétaux peuvent être apportés dans les déchetteries.

Le saviez-vous ?

Brûler les déchets végétaux est interdit et ne permet pas de se débarrasser des moustiques. De plus, la fumée produite peut être toxique et ne va pas les déranger très longtemps.

Les vases, les pots à bouturage et certains éléments décoratifs (bambous) constituent également un lieu de développement idéal pour le moustique vecteur de la dengue. Il est donc nécessaire de vider ou de changer l’eau de ces contenants régulièrement.

Recommandations :

  •  Changez l’eau des vases chaque semaine, voire deux fois par semaine ;
  • Mettez les boutures dans un pot de terre humide
  • Videz ou nettoyer les pots à bouturage avant la remise en eau une à deux fois par semaine.

Aller plus loin

Retrouvez la campagne sur les réseaux sociaux de l'ARS La Réunion :

Mots clés