Cas confirmé Covid-19, que faire ?

Article
Visuel

J’ai été diagnostiqué(e) cas positif au Coronavirus COVID-19 par l’ARS La Réunion / l’Assurance Maladie. Les informations suivantes sont importantes. Avec ou sans symptômes, je suis contagieux : je m'isole pour protéger mes proches.

Corps de texte

Je dois obligatoirement respecter un isolement de 10 jours

Isolement de 10 jours à partir de la date de début des symptômes ou de réalisation du test.

En cas de fièvre au cours des dernières 48 heures, l’isolement est prolongé d’autant.

La fin de l’isolement doit se faire avec renforcement des gestes barrières et port rigoureux du masque pendant les 7 jours suivants (pas de transport en commun dont l’avion, pas de repas en commun, pas de rencontre avec des personnes vulnérables).

Il est inutile de se faire tester de nouveau.

Je dois m’isoler à mon domicile vis-à-vis de l’extérieur mais aussi vis-à-vis des personnes qui partagent le même toit que moi :

  • Je protège toute personne vulnérable et mes proches en refusant tout contact pendant la période de l’isolement (j’évite impérativement les embrassades et je salue sans les mains) ;
  • Je porte un masque chirurgical lorsque je suis dans la même pièce qu’une autre personne ;
  • Je reste si possible, dans une pièce isolée que j’aère très régulièrement ;
  • Je me lave les mains très souvent et je les sèche avec ma serviette personnelle ;
  • J’utilise si possible, des toilettes et une salle de bain séparés. Dans le cas contraire, je nettoie la pièce après utilisation sans oublier de désinfecter les poignées de porte ;
  • Je ne partage pas mes objets de tous les jours : serviettes, couverts, savon, téléphone...
  • Je fais appel à un proche afin de faire livrer mes médicaments, mes courses et mes repas ou récupérer mes masques à la pharmacie.
    En cas de difficultés pour respecter l’isolement, je peux contacter la Cellule Territoriale d’Appui à l’Isolement (CTAI) pour un soutien logistique (hébergement en centre, courses ou autre), en appelant le 02 62 41 00 00  du lundi au vendredi de 9 h 30 à 17 h 30.

Si j’ai des difficultés à respirer, j’appelle immédiatement le 15 (ou le 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes)

Cas positif non hospitalisé et non immunodéprimé

Je dois absolument être suivi par mon médecin traitant (téléconsultation) et je n’interrompe pas mes autres traitements pour d’autres maladies.
 

Je participe à la recherche de cas contact / contact tracing

Je transmets à l’ARS ou l’Assurance Maladie mes contacts pour protéger mes proches et limiter la propagation de l'épidémie (personnes de mon entourage familial, amical ou professionnel avec lesquelles j’ai été en contact).
 

Questions / réponses pour aller plus loin

Comment obtenir un arrêt de travail ?

Vous pouvez obtenir un arrêt de travail auprès de votre médecin traitant ou de la plateforme de l’Assurance Maladie
(09 72 72 21 12).

Comment sont indemnisés les arrêts de travail ? Y a t-il des jours de carence ?

Pour le savoir, contactez l’Assurance Maladie au 36 46 .

Qui sont les personnes médicalement vulnérables ?

Vous êtes considéré comme personne médicalement vulnérable si vous vous trouvez dans l'une des quatre situations suivantes (nouveau dispositif depuis le 31 août 2020).

  • Être atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
  • Être atteint d'une immunodépression congénitale ou acquise :
    • médicamenteuse : chimiothérapie anticancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
    • infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ;
    • consécutive à une greffe d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
    • liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;
  • Être âgé de 65 ans et plus et avoir un diabète associé à une obésité ou des complications micro ou macrovasculaires ;
  • Être dialysé ou présenter une insuffisance rénale chronique sévère.

Quelles mesures sont mises en place lorsqu’un cas Covid est un personnel soignant ?

Sont considérés comme soignants les professionnels de santé ainsi que les salariés des établissements de santé et des établissements médico-sociaux qui sont au contact direct des personnes accueillies ou hébergées pour leur apporter des soins ou une aide à l’accomplissement des actes de la vie quotidienne.
Des mesures particulières peuvent être appliquées afin d’assurer la continuité du service tout en la protégeant au maximum.
La pertinence de la poursuite de l’activité professionnelle devra être évaluée au cas par cas en lien avec la médecine du travail de l’établissement, à condition de surveiller leurs symptômes, de respecter les gestes barrières et de porter un masque.

CHECKLIST : des gestes simples pour bien s’isoler !

Aller plus loin