Personne contact Covid-19, que faire ?

Article

J’ai été identifié(e) personne contact par l’ARS de La Réunion/ l’Assurance Maladie qui a jugé qu'il y avait un risque que j’ai contracté la Covid-19. Je lis attentivement les informations, même si je n’ai aucun symptôme de la maladie afin de protéger mes proches et de limiter les risques de propagation du virus.

Les règles de quarantaine pour les personnes contacts sont les mêmes que l'on soit cas contact d'une personne positive qui vit dans le même foyer ou non.

3 situations :

1.Pour les personnes contact ayant un schéma vaccinal complet (avec une dose de rappel réalisé conformément aux exigences du pass sanitaire)

Il n’y plus de quarantaine, néanmoins les personnes contact doivent :

  • appliquer de manière stricte les mesures barrières, et notamment le port du masque en intérieur et en extérieur,
  • limiter leurs contacts,
  • éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave de Covid,
  • télétravailler dans la mesure du possible.

En outre, les personnes contacts doivent réaliser un test antigénique ou RT-PCR dès qu’elles apprennent qu’elles sont personnes contacts, puis effectuer des autotests à J2 et J4 après le dernier contact avec la personne positive.
En cas d’autotest positif, il convient de confirmer le résultat par un test antigénique ou un test RT-PCR. Si le test est positif, la personne devient un cas et démarre un isolement d’une durée de 7 jours. Vous pourrez lever l’isolement dès le 5e jour en cas de test négatif (test PCR ou antigénique) et d’absence de fièvre ou de symptômes depuis au moins 48 h.

Les autotests dont la réalisation est prévue dans le schéma de dépistage des personnes cas contact sont pris en charge par l’Assurance Maladie et délivrés gratuitement en officine pharmaceutique après la réalisation du test à J0.

Attention : si vous ressentez des symptômes avant la date prévue d’un autotest de contrôle, faites un test de dépistage gratuit (test PCR ou antigénique) dès que possible, et restez isolé(e) en attendant le résultat.

2. Pour les personnes contact ayant un schéma vaccinal incomplet et pour les personnes contacts non-vaccinées

Ces personnes doivent respecter un isolement d’une durée de 7 jours (pleins) à compter de la date du dernier contact. Pour les personnes contacts vivant dans le même foyer, l’isolement démarre le même jour que la personne positive et se termine à J7.

Pour sortir de quarantaine ces personnes doivent réaliser un test antigénique ou RT-PCR et avoir un résultat négatif. Si des symptômes se déclarent avant cette date, faites-vous tester sans attendre.

Si le test est positif, la personne devient un cas et démarre un isolement de 10 jours.

3. Pour les enfants de moins de 12 ans

Pour les enfants de moins de 12 ans contact, dans le milieu scolaire, le protocole de l’éducation nationale s’applique. Cela se traduit par la réalisation d’un test antigénique ou RT-PCR pour tous les élèves de la classe dès l’apparition d’un cas au sein de la classe, et le retour en classe sur présentation du résultat négatif.

En outre les élèves réalisent des autotests à J2 et J4. Les parents doivent présenter une attestation sur l’honneur de réalisation de ces tests et de leur résultat négatif à J2 et J4 pour permettre le maintien en classe de l’élève.

Les autotests dont la réalisation est prévue dans le schéma de dépistage des personnes cas contact sont pris en charge par l’Assurance Maladie et délivrés gratuitement en officine pharmaceutique après la réalisation du test à J0.
 

Les conditions d’isolement :

Je dois m’isoler à mon domicile vis-à-vis de l’extérieur mais aussi vis-à-vis des personnes qui partagent le même toit que moi :

  • Je protège toute personne vulnérable et mes proches en refusant tout contact pendant la période de l’isolement (j’évite impérativement les embrassades et je salue sans les mains) ;
  • Je porte un masque chirurgical lorsque je suis dans la même pièce qu’une autre personne ;
  • Je reste si possible, dans une pièce isolée que j’aère très régulièrement ;
  • Je me lave les mains très souvent et je les sèche avec ma serviette personnelle ;
  • J’utilise si possible, des toilettes et une salle de bain séparés. Dans le cas contraire, je nettoie la pièce après utilisation sans oublier de désinfecter les poignées de porte ;
  • Je ne partage pas mes objets de tous les jours : serviettes, couverts, savon, téléphone...
  • Je fais appel à un proche afin de faire livrer mes médicaments, mes courses et mes repas ou récupérer mes masques à la pharmacie.
    En cas de difficultés pour respecter l’isolement, je peux contacter la Cellule Territoriale d’Appui à l’Isolement (CTAI) pour un soutien logistique (hébergement en centre, courses ou autre), en appelant le 02 62 41 00 00 tous les jours de la semaine (week end compris) de 9h à 17h.

Je surveille ma santé

  • Si je prends un autre traitement pour une autre maladie, je le continue. En cas de doute, j’en parle à mon médecin.
  • Je consulte mon médecin si j’ai un doute, si je présente des symptômes inhabituels.
  • Si j’ai des difficultés à respirer, j’appelle immédiatement le 15 (ou le 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes)
     

Questions et réponses pour aller plus loin

Qu’est-ce qu’une personne contact ?

Une personne contact est une personne qui a partagé le même lieu de vie ou a eu un contact direct avec un cas confirmé (positif à la COVID-19), en face à face, sans masque, à moins d’1 mètre du cas:
• Si le cas confirmé est symptomatique, les personnes contacts à risque sont identifiées jusqu’à 48h précédant l’apparition des symptômes chez le cas confirmé.
• Si le cas confirmé est asymptomatique, les personnes contacts à risque sont identifiées jusqu’à 7 jours précédant la date du prélèvement positif.

Situation où le résultat du test à 7 jours est négatif mais la personne déclare être symptomatique

Il faut poursuivre la mesure d’isolement et la consultation (ou téléconsultation) d’un médecin, qui pourra décider de la réalisation d’un nouveau test antigénique ou RT-PCR et de la prolongation de l’arrêt de travail si besoin, ou de la levée de la mesure d’isolement.

Situation où le résultat du test à 7 jours de la personne contact est positif

Le contact devient cas confirmé Covid-19.
Consultez la rubrique dédiée

Situation où le contact asymptomatique réalise le test avant J7

Un autre test doit être réalisé à J7 de la dernière rencontre avec le cas. En attendant, la personne contact reste en isolement.

Situation où la personne contact n’obtient pas le résultat de son test à J7 avant la fin de son arrêt de travail

Il faut contacter le médecin traitant pour que l’arrêt de travail soit prolongé (ou à défaut la plateforme de l’Assurance Maladie : 09 74 75 76 78.

Situation où la personne contact ne réalise pas le test

La durée d’isolement est de 7 jours.

Situation où la personne contact est un personnel soignant

Sont considérés comme soignants les professionnels de santé ainsi que les salariés des établissements de santé et des établissements médico-sociaux qui sont au contact direct des personnes accueillies ou hébergées pour leur apporter des soins ou une aide à l’accomplissement des actes de la vie quotidienne.
Des mesures particulières peuvent être appliquées afin d’assurer la continuité du service tout en la protégeant au maximum.
La pertinence de la poursuite de l’activité professionnelle devra être évaluée au cas par cas en lien avec la médecine du travail de l’établissement, à condition de surveiller leurs symptômes, de respecter les gestes barrières et de porter un masque.

Comment obtenir un arrêt de travail ?

Lorsqu’un arrêt de travail est nécessaire pour les personnes contacts (si le télétravail n’est pas possible), celui-ci est délivré par la plateforme de l’Assurance Maladie (09 74 75 76 78) pour une durée de 7 jours à partir de la date d’appel du contact par l’Assurance Maladie.
Il est également possible de s’auto-déclarer sur le site Ameli.fr (possibilité rétroactivité de 4 jours)

Comment sont indemnisés les arrêts de travail ? Y a t-il des jours de carence ?

Pour le savoir, contactez l’Assurance Maladie au 36 46.

Qui sont les personnes médicalement vulnérables ?

Vous êtes considéré comme personne médicalement vulnérable si vous vous trouvez dans l'une des quatre situations suivantes (nouveau dispositif depuis le 31 août 2020):

  • Être atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
  • Être atteint d'une immunodépression congénitale ou acquise :
    • médicamenteuse : chimiothérapie anticancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
    • infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ;
    • consécutive à une greffe d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
    • liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;
  • Être âgé de 65 ans et plus et avoir un diabète associé à une obésité ou des complications micro ou macrovasculaires ;
  • Être dialysé ou présenter une insuffisance rénale chronique sévère.

Spot radio - Isolement - Je suis cas contact

 

Infographie - Règles d'isolement

Aller plus loin