La Covid-19 : une maladie contagieuse, dangereuse, voire mortelle

Actualité
Covid-19

La Covid est une maladie de plus en plus contagieuse et potentiellement très dangereuse, voire mortelle.
Des formes graves peuvent apparaître et des symptômes peuvent rester 6 mois après la maladie (perte de gout, fatigue …)
La vaccination est le seul moyen reconnu comme suffisamment sécurisant et efficace pour prévenir les formes graves de la maladie et lutter contre la transmission virale.

L’apparition des variants, notamment les variants Beta et Delta, sur l’île de La Réunion a augmenté indiscutablement, depuis plusieurs semaines à présent, la contagiosité du virus. Le variant Delta est potentiellement au moins 3 fois plus contagieux que le virus originel, sans le respect des gestes barrières et sans le bénéfice de la vaccination. 
La dangerosité de la Covid-19 et de ses variants est largement démontrée tout comme le sont les effets délétères de cette maladie dans ses formes les plus graves.

Une surmortalité en augmentation

  • 4,2 millions de morts dans le monde entier,
  • 112 000 décès en France,
  • 265 décès de Réunionnais (hors évacuations sanitaires) au 12 août 2021

L’INSEE a pu évaluer la surmortalité (sur la base des données 2020 et début 2021)  :

  • une augmentation de 10% du taux de mortalité en France
  • cette différence a été également relevée dans les mêmes proportions à La Réunion même pour les moins de 75 ans.
     

Les séjours en hospitalisation et en réanimation fréquents

À La Réunion, le nombre de patients hospitalisés continue d’augmenter.
Au 12 août 2021 : 

  • 46 lits occupés en moyenne en réanimation COVID ces 7 derniers jours
    (dont 20% ont moins de 44 ans, 70% ont moins de 65 ans et 20% n’ont pas de comorbidité)
  • 65 lits occupés en moyenne en médecine COVID
  • 13 lits supplémentaires ont été ouverts au CHU depuis quelques jours.

501 personnes ont été admises en réanimation depuis le 1er janvier 2021 pour COVID (hors Evacuations sanitaires de Mayotte), soit 50% du nombre d'admissions constatées en réanimation, pendant les 8 premiers mois de l'année 2019.

Le Covid long : des symptômes qui perdurent après l’infection

6 personnes sur 10, sortant des services de réanimation après Covid, sont affectées par au moins un symptôme de la maladie, 6 mois encore après l’infection (étude publiée par des chercheurs de l’INSERM et de l’APHP en mai 2021) : 

  • plus de 2 personnes sur 10 subissent les effets d’au moins 3 symptômes.
  • les effets au long cours de la maladie y compris chez les adolescents ou jeunes adultes qui ont été contaminés, même si la majorité d’entre eux n’avaient pas été hospitalisés (étude des chercheurs norvégiens)

Les séquelles les plus fréquentes 6 mois après la survenue de la maladie :

  • la perte de goût et de l’odorat,
  • fatigue, voire de la difficulté à se concentrer et à respirer
     

Témoignage d'Irène, 47 ans

« Ce n’est pas une petite grippe. Quand on vit cela dans sa famille, c’est la mort qu’on voit ! ».
Irène a contracté la Covid-19 le 2 février 2021. Elle a été gravement touchée par la maladie : (forte fièvre, courbatures, vomissements, perte de goût et d’odorat …), hospitalisation pendant 17 jours, avec encore des séquelles cinq mois après.

Par son témoignage, la mère de famille souhaite sensibiliser la population sur cette maladie qui peut avoir des conséquences graves sur la santé.

Aller plus loin