Personnes vulnérables

Communiqué de presse
Covid-19

Les personnes vulnérables à risque de développer une forme sévère du Covid-19 doivent être encore plus prudentes :
• les personnes de plus de 65 ans,
• les personnes atteintes d’une maladie chronique avec comorbidités,
• les femmes enceintes au cours du troisième trimestre de leur grossesse.

Si l'ensemble de la population est susceptible de contracter la Covid-19, certaines personnes sont plus à risque de développer une forme grave. 

La vaccination contre la maladie permet de les protéger des formes graves et donc d’une hospitalisation avec toutes les conséquences médicales que cela entrainent, ou d’un décès.

Le Haut Comité de Santé Publique considère que les personnes à risque de développer une forme grave d’infection à SARS-CoV-2 sont les suivantes :

  • les personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • les patients aux antécédents cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée, antécédents d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque ;
  • les diabétiques de type 1 et 2 ;
  • les personnes présentant une obésité morbide (indice de masse corporelle > 30) ;
  • les personnes présentant une pathologie chronique respiratoire ;
  • les patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée ;
  • les personnes atteintes de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) et insuffisance respiratoire ;
  • les malades atteints de cancer sous traitement.
  • les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise : médicamenteuse (chimiothérapie anti cancéreuse, immunosuppresseur, biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppressive), infection à VIH non contrôlé ou avec des CD4 <200/mm3, consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques, liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;
  • les malades atteints de cirrhose au stade B ou C de la classification de Child-Pugh ;
  • les femmes enceintes à partir du troisième trimestre de la grossesse.

Ces personnes doivent être encore plus prudentes, se protéger avec beaucoup d’attention et éviter tout contact à risque.

  • Se faire vacciner et bénéficier de la dose de rappel dès 3 mois après la 2ème injection ou une infection - En savoir plus 
  • Réaliser le 2ème rappel pour les personnes de plus de 60 ans, les personnes immunodéprimées et les résidents en EHPAD et USLD - En savoir plus
  • Porter un masque lorsqu’il est obligatoire (dans les transports collectifs et dans les hôpitaux, les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), les unités de soins de longue durée (USLD)…) ou recommandé (dans les lieux à forte fréquentation quand les mesures de distanciation ne peuvent pas être respectées),
  • Appliquer en permanence les gestes barrières :
    • Se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou en utilisant une solution hydro alcoolique,
    • Tousser et éternuer dans son coude ou dans un mouchoir,
    • Utiliser des mouchoirs à usage unique puis le jeter,
    • Saluer sans serrer la main, arrêter les embrassades
    • Eviter de se toucher le visage, surtout la bouche et le nez.

 

Consulter rapidement en cas de symptômes 

  • Dès les premiers signes évocateurs de la maladie Covid-19 (fièvre et toux, fatigue inhabituelle, maux de tête, perte de goût ou d’odorat, courbatures, maux de gorge) et même s’ils sont légers, appelez rapidement votre médecin traitant.
    Il vous proposera un rendez-vous ou une téléconsultation. En fonction de vos symptômes, il vous prescrira un test et vous fournira 4 masques chirurgicaux pour aller faire le dépistage.
  • Si vous n’arrivez pas à joindre votre médecin traitant ou si vous êtes en week-end, appelez le 15, ou rendez-vous en maison médicale de garde.
  • Si vous avez des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, appelez le 15.
     

Se faire dépister sans délai

Si un test virologique vous est prescrit, faites-le sans délai.

Le résultat vous est rendu en 24 heures. L’objectif est d’avoir le résultat au plus tard 48 heures après l’apparition des symptômes pour permettre de :

  • vous rassurer,
  • vous faire prendre les bonnes mesures d’isolement et de traitement
  • réussir à informer efficacement et rapidement vos contacts.
     

Continuer le suivi et le traitement des autres pathologies, en lien avec leur médecin

Femmes enceintes : le suivi de votre grossesse en toute sécurité

Pour assurer la prise en charge et le suivi des femmes enceintes,  des parcours de soin sécurisés et de proximité ont été mis en place à La Réunion, suite à une concertation engagée entre l’ARS et les professionnels de santé, avec l’appui du réseau périnatal Repère.