Une vaccination facilitée pour les personnes vulnérables en situation de précarité

Actualité
Nouveau coronavirus Covid-19

Les personnes en situation de précarité font face à plus de difficultés d’accès aux soins, du fait de la méconnaissance du système de santé, de la complexité des démarches à entreprendre ou encore de la barrière de la langue. Aussi l'ARS et ses partenaires ont mis en place des opérations de vaccination au sein des structures qui accueillent au quotidien ces publics.

Campagne de vaccination auprès des sans-abris

Compte tenu de leur difficulté à respecter les gestes barrières et de leur état de santé général, les populations les plus précarisées, et notamment les personnes sans domicile fixe sont particulièrement vulnérables aux formes graves de la Covid-19.
Aussi, dans le but d’informer et de sensibiliser les personnes sans-abris à la vaccination, l’ARS, en lien avec les Permanences d’Accès aux Soins de Santé (PASS) et les différentes associations de l’île, a mis en place des opérations de vaccination au sein des structures qui accueillent au quotidien ces publics.

Ces opérations ont débuté au mois de mai, et se sont prolongées au mois de juin. Une centaine de personnes ont pu ainsi bénéficié d’une première injection dans les centres de Saint-Denis (Fondation Abbé Pierre), Saint-Pierre (AREP), Saint-Joseph (Emmaüs Grand Sud), Saint-Benoît (Croix rouge) et Le Tampon (Croix rouge).
 

Campagne de vaccination auprès des détenus

Dans le même temps, les détenus au sein des prisons de l’île ont eux aussi pu avoir accès à la vaccination :

  • 153 personnes ont ainsi pu être vaccinées au centre pénitentiaire de Saint-Denis,
  • 91 personnes au centre pénitentiaire du Port,

Une opération a également été menées à la maison d’arrêt de saint-Pierre.

Ces opérations ont été coordonnées en collaboration avec les unités sanitaires des établissements pénitentiaires.

Aller plus loin