Publication Habitudes alimentaires des Réunionnais en 2017 : pas assez de fruits et légumes, trop d’huile, de sucre et de boissons sucrées

Communiqué de presse
Visuel

L'Insee La Réunion-Mayotte et l'ARS La Réunion présentent les résultats d'une étude menée en 2017 sur les habitudes alimentaires des Réunionnais. Les résultats de cette étude, à laquelle a contribué l’ARS, dans le cadre du Programme Réunionnais de Nutrition et de lutte contre le Diabète (PRND) 2020-2023, permettront d’adapter la politique de santé nutrition à La Réunion.

Corps de texte

Les ménages réunionnais dépensent en moyenne 330 euros par mois pour leurs courses alimentaires en 2017. Ce montant est stable par rapport à 2011, alors que les dépenses pour la restauration hors domicile augmentent nettement. Certaines habitudes alimentaires des Réunionnais vont dans le bon sens au regard des recommandations nutritionnelles, d’autres non.

Ainsi, les légumes et les fruits demeurent très peu consommés, particulièrement par les plus modestes : seuls 9 % des Réunionnais mangent cinq portions de fruits et légumes par jour. Le sucre, les boissons sucrées et l’huile sont nettement plus consommés que dans l’Hexagone.

Le riz reste la base de l’alimentation, particulièrement des plus modestes, mais sa consommation recule. Les légumes secs accompagnant les carrys, recommandés par les nutritionnistes, sont quatre fois plus consommés que dans l’Hexagone. La viande, qu’il est recommandé de limiter, est aussi un peu plus consommée sur l’île. Mais la volaille est privilégiée et le bœuf bien moins consommé.

Par ailleurs, les produits ultra-transformés, que les recommandations visent à limiter, gagnent du terrain (19 % des quantités consommées en 2017).

 

Habitudes alimentaires des réunionnais en 2017 (infographie)