Se faire dépister à La Réunion

Article
COVID-19 : où et comment se faire dépister à La Réunion ?

Le meilleur moyen de ralentir la progression de la Covid-19 est de stopper le plus tôt possible les chaînes de transmission et de se faire dépister. Retrouvez toutes les informations concernant les lieux et les modalités pour effectuer un test.

Vous pouvez vous faire dépister dans ces situations :

  • vous avez des symptômes de la Covid
  • vous êtes contact à risque d’une personne malade
  • vous devez recevoir des soins dans un établissement de santé et n'êtes pas vacciné
  • vous êtes élève avec un cas confirmé dans la classe
  • vous êtes positif à un autotest
  • vous souhaitez avoir un pass sanitaire et n'êtes pas vacciné
  • vous êtes voyageur 

 

Pour vous faire dépister, vous pouvez vous rendre :

  • en laboratoire,
  • dans les pharmacies volontaires,
  • auprès de professionnels de santé volontaires
  • lors des opérations de dépistage organisées par l’ARS.

​​​​​​​Rappel : fermeture du centre de dépistage de la Nordev depuis le 31 mars 12h.

Le dépistage s'effectue avec ou sur rendez-vous selon le lieu (se renseigner pour les modalités d’accueil) :

Choisir un lieu de dépistage (laboratoire, pharmacie, professionnel de santé...)

En savoir plus : que faire en cas de résultat positif ?

Depuis le 15 octobre 2021, les tests RT-PCR et les tests antigéniques ne sont plus pris en charge de façon systématique par l’Assurance Maladie.

Seuls les tests réalisés dans un but de dépistage sont désormais pris en charge.
Objectifs : préserver un dispositif fiable de surveillance de l’épidémie, assurer une détection et une prise en charge rapide des cas et détecter les nouveaux variants.

Une prise en charge maintenue dans des cas précis

Afin de permettre aux personnes symptomatiques ou contact à risque de continuer à bénéficier d’un accès facilité au dépistage, la prise en charge est toujours assurée notamment pour :

• Les personnes ayant un schéma vaccinal complet ou une contre-indication à la vaccination ;
• Les personnes mineures ;
• Les personnes identifiées dans le cadre du contact-tracing fait par l’Assurance maladie et l’ARS ;
• Les personnes concernées par des campagnes de dépistage collectif, organisées par l’ARS ou l’Education nationale au sein des établissements scolaires ;
• Les personnes présentant une prescription médicale ;
• Les personnes ayant un certificat de rétablissement de moins de six mois ;
• 
les personnes devant réaliser un test RT-PCR de confirmation suite à la réalisation d’un autotest positif.