Grippe saisonnière : modalités de vaccination par les pharmaciens

Article
Visuel
Pour la première fois, les pharmaciens vont pouvoir procéder à la vaccination des publics concernés. Ils doivent déclarer leur activité auprès de l’ARS.
Corps de texte

Etape 1 : Le dossier de déclaration

Etape 2 : L’envoi à l’ARS

Le dossier est à adresser à l’ARS par courriel :
[email protected]  

Etape 3 - La confirmation de réception

L’activité de vaccination peut commencer dès confirmation par l’ARS de la réception de la déclaration.

Focus sur la déclaration

La déclaration doit mentionner :

  • le nom et l’adresse de l’officine,
  • les noms, prénoms, identifiants RPPS de chacun des pharmaciens exerçant au sein de l’officine qui peuvent effectuer les vaccinations.

A noter : Pour les pharmaciens adjoints, il est important de vérifier au préalable que l’inscription au tableau de l’Ordre, en section E, est à jour, et qu’ils sont bien inscrits pour l’officine où ils vont vacciner

La déclaration doit être accompagnée :

  • d’une attestation sur l'honneur de conformité au cahier des charges relatif aux conditions techniques (locaux, matériel, stock vaccins, etc.),
  • d’une attestation de formation validée conforme aux objectifs pédagogiques du cahier des charges.

Toute modification de ces éléments doit faire l’objet d’une déclaration à l’ARS selon les mêmes modalités.

Une formation de 6 heures doit être réalisée :

  • formation théorique de 3h (possibilité de e-learning)
  • formation pratique à l’acte vaccinal de 3h

Elle doit être suivie auprès d’un organisme ou d’une structure de formation enregistré auprès de l’agence nationale du développement professionnel continu (ANDPC).

Les pharmaciens ayant suivi un enseignement relatif à la vaccination au cours de leur formation initiale ne sont pas soumis à l’obligation de suivre une nouvelle formation.

Pour la première fois, les pharmaciens vont assurer la vaccination au même titre que les médecins, sages-femmes et infirmiers.
La vaccination des publics concernés devra s’effectuer selon les modalités suivantes :

Organisation des consultations vaccinales, à partir du 1er juin, dans le respect des mesures barrières :

  • lavage des mains avec du savon et de l’eau ou un soluté hydro-alcoolique après chaque passage de patients,
  • aération et désinfection des surfaces et du matériel après chaque acte de vaccination.

Objectif : protéger les professionnels et les patients et d’éviter ainsi la transmission de virus covid-19 dans l’officine.
 

Sujets identifiés comme contacts possibles d’un cas de Covid-19 et éligibles à la vaccination contre la grippe :

Leur vaccination doit être reportée à l’issue de la période de confinement strict de 14 jours recommandée en l’absence d’apparition de symptômes.
 

Traçabilité de la vaccination :

  • Au sein de l’officine
    Le pharmacien doit enregistrer l’acte de vaccination dans les conditions prévues par l’ordonnancier, en y ajoutant les mentions relatives à la date d'administration du vaccin et à son numéro de lot. A défaut d'enregistrement, puisque les ordonnanciers informatiques ne permettent pas tous de consigner ces informations, le pharmacien transcrit toutes ces informations sur un registre.
  • Envers la personne vaccinée
    le pharmacien inscrit dans le carnet de santé, le carnet de vaccination ou le dossier médical partagé de la personne vaccinée ses nom et prénom d'exercice, la dénomination du vaccin administré, la date de son administration et son numéro de lot. A défaut de cette inscription, il délivre à la personne vaccinée une attestation de vaccination qui comporte ces informations.
  • Transmission au médecin traitant
    Sous réserve du consentement de la personne vaccinée, le pharmacien transmet ces informations au médecin traitant par messagerie sécurisée de santé.

Aller plus loin