Coronavirus : mesures de lutte contre la Covid-19 à La Réunion

Communiqué de presse
Nouveau coronavirus Covid-19 Veille sanitaire & épidémiologie
Visuel
Afin de ralentir la propagation de l’épidémie, la préfecture en lien avec l'ARS et après consultation de la cellule de crise des élus a décidé de renforcer les mesures de protection contre la Covid-19.
Corps de texte

Couvre-feu départemental à compter du 24 février de 22h à 5h

Les sorties et  les déplacements sans attestation dérogatoire seront interdits entre 22h et 5h.
Tout contrevenant s’expose à une amende de 135 € pouvant être portée à  3 750 € en cas de récidive.

Des dérogations sont prévues sur présentation d'une attestation pour les motifs suivants :

  • les déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou le lieu d'enseignement et de formation,
  • les déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l'achat de produits de santé,
  • les déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d'enfants, pour convocation judiciaire ou administrative,
  • les déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative,
  • les déplacements pour participer à des missions d'intérêt général,
  • les déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances.

Afin de permettre aux clients et usagers de regagner leur domicile avant 22h, l’ensemble des commerces cessent d’accueillir du public à 21h à l’exception des stations service pour la vente de carburant.

Le couvre-feu à 22h permet de préserver le quotidien des Réunionnaises et des Réunionnais, tout en évitant les brassages de populations en soirée. Cette mesure vise à limiter les déplacements de population entre les communes et les moments de convivialité nocturnes, peu propices au respect des gestes barrière.

La mesure est instaurée pour une durée de 15 jours afin de freiner la circulation virale.

Mesures applicables

Mesures de protection applicables à La Réunion

Mesures de protection graduées et progressives

Les mesures de lutte contre la Covid-19 seront renforcées :

  • Fermeture des centres commerciaux de plus de 20 000 m²
  • Couvre-feu à partir de 22h00 dans les communes du Port, de Saint-Louis, de Saint-Leu et de La Possession
  • Renforcement des normes de jauge dans les magasins
    Les jauges de l’ensemble des commerces sont réévaluées en fonction de la surface :

    • < à 8m² : 1 seul client,
    • Entre 8 et 400m² : 8m² par personne ;
    • > à 400m² : 10m² par personne.

Les commerçants sont responsables du respect de la jauge et de l’application des protocoles sanitaires dans leurs locaux. La capacité maximale d’accueil de l’établissement doit être affichée et visible depuis l’extérieur. Un système de comptage doit être mis en place dans les centres commerciaux. Les contrôles seront renforcés durant la période d’affluence des soldes.

  • Renforcement des protocoles dans les lieux de culte
  • Un protocole renforcé est mis en place dans les lieux de culte. La distanciation sociale sera augmentée de 1 à 2 m autrement dit des emplacements vides seront laissés entre deux fidèles (banc, tapis, etc.…)
  • Interdiction des séjours avec hébergement au sein des structures d’accueil collectives de mineurs à l’exception des publics de l’aide à l’enfance ou les enfants handicapés
  • Renforcement du protocole sanitaire dans les écoles et établissements scolaires
    Afin de s’adapter à l’évolution de la circulation du virus et suite à l’avis du Haut Conseil de la Santé publique, le protocole sanitaire applicable dans les écoles et les établissements scolaires est renforcé à compter du 8 février :

    • Port du masque obligatoire pour tous élèves des écoles élémentaires (CP au CM²) dans les espaces clos, les extérieurs et aux abords des établissements scolaires. Seuls les masques chirurgicaux ou grand public de catégorie 1 sont autorisés,
    • En maternelle, dès l’apparition d’un cas confirmé : mise en septaine de l’ensemble de la classe (hors enseignants et ATSEM portant le masque),
    • En école primaire, collège, lycée, dès l’apparition de 3 cas confirmés de fratries différentes : mise en septaine de l’ensemble de la classe (y compris enseignants),
    • En cas de signalement d’un cas de variant : fermeture de la classe,
    • En cas de suspicion d’un cas de variant : décision concertée ARS/rectorat/chef d’établissement/ préfecture,
    • Distanciation de 2 m ou dispositif de séparation entre les groupes dans la restauration collective,
    • Non brassage des élèves de classes différentes (sport, restauration collective, activités…),
    • Journées portes ouvertes et forums lycéens dématérialisés,
    • Réunions parents-professeurs organisées sous forme de rendez-vous individuels.
       

Évolutions possibles en fonction des indicateurs

Les mesures de protection seront réévaluées en fonction de l’évolution de plusieurs indicateurs (taux d’incidence, R effectif, pression sur le système de santé) et en concertation avec l’ensemble des acteurs du territoire.
Dans un souci de transparence, et afin de permettre aux réunionnais une meilleure lisibilité des décisions prises, des seuils de déclenchement ont été déterminés à partir notamment du taux d’incidence. Le déclenchement de la mesure n’est pas automatique, il est conditionné à une évaluation générale de la situation. Ce dispositif permet d’anticiper et de préparer les mises en application de nouvelles règles.

Pourquoi le taux d’incidence ?
Le taux d’incidence est un indicateur qui permet d'estimer la part des personnes contaminées sur l’ensemble du territoire ou par commune. Il correspond au nombre de personnes testées positives sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants.

D’autres indicateurs peuvent entrer en ligne de compte et font l’objet d’un suivi régulier figurant au point de situation hebdomadaire comme le R effectif, le taux de positivité ou encore le taux d’occupation de lits en service de réanimation.

A partir d’un taux d’incidence à 50/100 000 habitants

Fermeture des centres commerciaux de plus de 20 000m²
Afin de limiter au maximum les brassages de population tout en préservant les petits commerces, les centres commerciaux de plus de 20 000 m² seront fermés.
Au sein de ces centres commerciaux, les pharmacies, les restaurants et les commerces alimentaires restent ouverts.

A partir d’un taux d’incidence à 100/100 000 habitants

Couvre-feu communal et départemental à partir de 22h00
L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie.

A partir d’un taux d’incidence à 125/100 000 habitants et avec une forte tension en service de réanimation

Couvre-feu par commune à partir de 18h00
Le couvre-feu sera décidé en fonction de 3 indicateurs combinés : un taux d’incidence de 125/100 000 habitants, un taux d’occupation de lits de réanimation supérieur à 25% et une augmentation de ces derniers indicateurs constatée sur 3 jours.
Les sorties et les déplacements sans attestations dérogatoires seront interdits sur une plage horaire déterminée, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

Des dérogations sont prévues sur présentation d'une attestation pour les motifs suivants :
• Déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou le lieu d'enseignement et de formation,
• Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l'achat de produits de santé,
• Déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d'enfants, pour convocation judiciaire ou administrative,
• Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative,
• Déplacements pour participer à des missions d'intérêt général,
• Déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances,
• Déplacements brefs, dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

A partir d’un taux d’incidence à 150/100 000 habitants et d’une forte tension sur le système hospitalier

Confinement
Face à une circulation épidémique et une tension forte sur le système hospitalier, le préfet réunira un conseil de crise pour évaluer l’application d’un confinement à l’échelle communal ou départemental.
Le confinement implique la limitation des déplacements au strict nécessaire et des sorties près du domicile. Seuls les commerces de première nécessité et les pharmacies seront ouverts sur la commune concernée.