COVID-19 : reprise des visites aux personnes âgées vivant en institution

Communiqué de presse
Nouveau coronavirus Covid-19
Visuel
Comme l’a annoncé, le Premier ministre le 19 avril, les visites des proches au sein des établissements sont à nouveau autorisées, sous réserve de la mise en place d’un dispositif strict et sécurisé.
Corps de texte

S’il faut protéger les personnes âgées en institution de tout risque de contamination par le coronavirus, il faut aussi permettre de rétablir le lien affectif et social, indispensable à toute personne et son entourage familial ou amical.

Modalités de mise en œuvre des visites

Des recommandations ont été adressées le 18 avril, par le ministre de Solidarité et de la Santé, aux directeurs des établissements afin de favoriser, mais aussi de sécuriser, les visites :

  • Rendre possible des visites de 30 minutes à une heure, tous les 15 jours voire prochainement toutes les semaines, dans des espaces de convivialité à l'extérieur, ou au sein même des établissements, voire dans toutes les chambres
  • Protéger la santé des résidents et des personnels :
    • organiser les visites sur rendez-vous uniquement
    • aménager des espaces pour permettre la distanciation sociale
    • faire prendre des engagements aux visiteurs sur le respect des règles indispensables de distanciation et d'hygiène
  • Etablir des protocoles rigoureux de nettoyage et de désinfection.

Une réunion a été organisée ce 22 avril entre l’ARS et les directeurs des établissements concernés afin de faire le point sur la préparation de cette reprise des visites
 

La prise en charge des publics vulnérables, une priorité pour l’ARS

Il faut continuer à protéger tout particulièrement les personnes les plus vulnérables et les plus exposées aux formes sévères de la maladie.

Aussi, l’ARS accorde une attention toute particulière aux personnes âgées et a mis en place les mesures suivantes :

  • attribution d’une dotation de masques chirurgicaux (2 fois et demie supérieure au contingentement national) à chaque EHPAD ou EHPA, pour protéger au maximum les personnels et les résidents
  • dépistage préventif des personnels ou des résidents, dans chaque EHPAD ou EHPA, pour détecter le plut tôt possible l’entrée du virus en institution
  • appel à l'expertise d'un médecin gériatre dans chaque EHPAD, y compris la nuit, le week-end et les jours fériés, avec une hotline désormais opérationnelle.
  • en cas de contamination avérée d’un résident : toutes les mesures seraient prises pour qu’il soit sorti de son établissement et que sa prise en charge se fasse dans des unités dédiées : le CHU en premier lieu, mais aussi les autres unités aujourd'hui retenues par l’ARS

Aller plus loin