Epidémie Dengue niveau 4 : chiffres et zones concernées

Article
Visuel courbe épidémio - épidémie

Depuis le mardi 10 juillet 2018, le préfet de La Réunion, en concertation avec la direction générale de l'ARS, a décidé d’activer le niveau 4 du dispositif spécifique ORSEC de lutte contre les arboviroses : « Épidémie de moyenne intensité ».

Depuis le 1er Janvier 2021

  • 29 640 cas confirmés (après consolidation des données)
  • 1 111 hospitalisations
  • plus de 4 095 passages aux urgences
  • 20 décès directement liés à la dengue

Situation de la dengue à La Réunion au 29 septembre
(données Cellule Santé Publique France en région, ARS)

  • Du 6 au 19 septembre,  14 communes étaient concernées par la circulation de la dengue.
  • L’Ouest compte 50 % des cas. Le nombre de cas baisse à Saint-Paul.
  • Dans les autres régions, le nombre de cas est faible et la situation se stabilise.

Par ailleurs, un regroupement de cas (foyer de dengue) a été identifié à Saint-Paul (Les Filaos).

Le 10 juillet 2018, le préfet de La Réunion, en concertation avec la direction générale de l'ARS, a décidé de rehausser le niveau du dispositif spécifique ORSEC de lutte contre les arboviroses, passant du niveau 3 « épidémie de faible intensité » au niveau 4 « épidémie de moyenne intensité ». Cette décision est motivée par un risque épidémique important au retour de l’été austral, justifiant de profiter de l’hiver pour renforcer davantage les moyens de lutte contre l’épidémie.

L’objectif du passage en niveau 4 est d’interpeller l’ensemble des acteurs impliqués et plus largement la population réunionnaise pour une mobilisation collective et massive durant l’hiver austral afin d’enrayer autant que possible la diffusion du virus de la dengue avant le retour des conditions estivales.

Le passage en niveau 4 du dispositif ORSEC s’accompagne du lancement ou du renforcement de plusieurs dispositifs de lutte contre la dengue :

  • Remobilisation de l’ensemble des acteurs
  • Accélération du recrutement des contrats aidés
  • Activation du RSMA en appui de la lutte anti-vectorielle
  • Déploiement progressif de volontaires au service civique
  • Distribution de répulsifs auprès de publics cibles
  • Sensibilisation des médecins et des pharmaciens
  • Renforcement de la communication

En savoir plus  :

Les dates clefs des changements de niveau d'alerte :