Inaugurations de la 1ere Communauté Professionnelle Territoriale de Santé (CPTS) de La Réunion et de deux nouvelles Maisons de Santé Pluriprofessionnelles (MSP) : Quels bénéfices pour la population ?

Communiqué de presse
Géographie de l’offre de soin Professionnels de santé

Mises en place dans le cadre de la stratégie « Ma Santé 2022 », les maisons de santé pluriprofessionnelles et les communautés professionnelles territoriales de santé ont pour objectifs de réduire les inégalités d’accès aux soins et de favoriser la coordination entre professionnels, en positionnant le patient au cœur d’un parcours de soins de qualité.

En mutualisant leurs compétences et leurs moyens d’intervention, les professionnels se mettent au service de la santé de la population.

À La Réunion, 16 maisons de santé pluriprofessionnelles sont en fonctionnement à ce jour sur tout le territoire. Parmi elles se trouvent la MaSPi et la MSPU Care Austral, la première à vocation universitaire.

2021 marque aussi la mise en marche de la première CPTS, Grand Sud Réunion, dont la vocation est d’organiser et de structurer les soins de proximité. Elle a pour objectifs de réunir les professionnels de santé du territoire Grand Sud et leur permettre d’organiser l’accueil des soins non programmés, l’amélioration du parcours de la personne âgée, et la prévention du diabète de type-2.

Contexte et enjeux

Annoncé par le Président de la République en 2018, « Ma Santé 2022 » est le plan de transformation de notre système de santé. Parmi les mesures phares, cette stratégie nationale propose de créer dans chaque territoire un véritable projet de santé qui associe le plus grand nombre de professionnels de santé, libéraux, hospitaliers et médico-sociaux. L’exercice coordonné des professionnels de ces secteurs constitue ainsi un levier pour renforcer l’accès aux soins et assurer une présence soignante pérenne et continue.

Pour améliorer la coordination des soins, les dispositifs se développent :

  • Les structures d’exercice coordonné, qui permettent une prise en charge complète des patients au sein d’une équipe pluridisciplinaire, elles englobent les maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP) et les centres de santé (CDS) ;
  • Les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) qui permettent la mise en réseau des professionnels situés sur le même territoire, pour améliorer l’organisation des soins au bénéfice de toute une population.

L’ARS de La Réunion est chargée, avec ses partenaires, d’accompagner la création et la mise en œuvre de ces modes d’exercice coordonnés, engagés à l’initiative des professionnels de santé.
 

Quels sont les bénéfices pour les patients  de disposer d’une CPTS ou d’une MSP ?

« Les CPTS et les MSP vont permettre d’améliorer la prise en charge des patients et de fluidifier les parcours de soins complexes. L’objet de cette transformation est de permettre la bonne intervention de santé au bon moment, au bon endroit, pour le bon patient. »

Martine LADOUCETTE , Directrice générale de l’ARS La Réunion

Les CPTS regroupent les professionnels qui souhaitent s’organiser, à leur initiative, autour d’un projet de santé pour répondre à des problématiques communes spécifiques à leur territoire. Elles permettent une meilleure organisation des soins et une plus grande fluidité des parcours de santé pour le patient.
Une CPTS peut proposer des solutions pour favoriser l’accès à un médecin traitant, mettre en place une organisation dédiée aux soins non programmés, améliorer les parcours de soins complexes, notamment pour les personnes en situation de fragilité.

Les MSP regroupent les professionnels constitués en équipe de soin pluridisciplinaire, qui souhaitent travailler en coordination sur la prise en charge de leur patientèle. Pour cela, l’équipe élabore des protocoles de soins communs qui permettent de structurer les parcours de soins complexes, par exemple ceux du patient diabétique ou de la personne âgée. Elles peuvent également mettre en place des programmes d’éducation thérapeutique ou de prévention. Au-delà des actions de prévention portées par la MSP et de l’organisation des soins non programmés, l’accueil en maison de santé permet un meilleur suivi du parcours de soins du patient sur des plages horaires très amples.

 

Déploiement des CPTS et MSP à La Réunion

L’ARS La Réunion s’est fortement engagée en faveur du déploiement des MSP et des CPTS, en partenariat avec l’Assurance maladie qui assure un soutien financier. Un appui est également réalisé par le Groupement des Maisons de Santé de l’Océan Indien (GMPSOI) pour les MSP et par Tip@santé pour les CPTS permettant aux équipes de se structurer pour construire un projet de santé cohérent avec les priorités de santé identifiées sur leur territoire.
 

Inauguration de la 1ère Communauté Professionnelle Territoriale de Santé, la CPTS « Grand Sud Réunion »

Pionnier de la démarche, le Pr Jean-Marc FRANCO, président de la CPTS Grand Sud Réunion, a réussi à fédérer de nombreux professionnels autour d’un projet de santé sur le territoire du Grand Sud, regroupant les communes de Saint-Philippe, Saint-Joseph, et Petite-Ile, représentant plus de 55 000 habitants.

« La CPTS, c’est pourvoir passer du « Je » au « Nous » en créant un tissage de professionnels autour du patient, dans chaque territoire. »

Amandine LAVOGIEZ, Présidente de Tipasanté

La CPTS Grand Sud Réunion a pour missions :

  • d’organiser l’accueil des soins non programmés,
  • d’améliorer le parcours de la personne âgée et le repérage des fragilités,
  • d’améliorer la prévention du diabète de type-2.

La CPTS a déjà réfléchi à de nombreuses actions à mettre en place dès cette année, profitant d’une dynamique territoriale encouragée par l’Etat et les élus locaux.

L’ARS de La Réunion salue et encourage la dynamique impulsée par les équipes qui montrent l’exemple et ouvrent la voie vers une couverture complète du département avant la fin d’année 2022. Au total, 6 CPTS couvriront le territoire réunionnais, dont certaines sont déjà en train d’entrer en fonctionnement, c’est le cas de la CPTS « Est-Vanille » allant de Sainte-Suzanne jusqu’à Sainte-Rose.
 

Création de deux nouvelles maisons de santé dont la première MSP Universitaire

« Cette maison de santé pluripro-fessionnelle, c’est la garantie pour les habitants de la région d’avoir accès à une offre de soins de proximité et de qualité et qui répond aux besoins des patients. C’est un parcours de santé simplifié avec la présence dans un même lieu de différents professionnels. »

Serge HOAREAU, Maire de Petite-Île

Le département compte actuellement 16 MSP en fonctionnement et de nombreux projets sont en cours d’élaboration.

Deux MSP sont situées sur le territoire du Grand Sud :

  • La MSP Universitaire , aussi dénommée MSPU « Care Austral » située à Saint-Philippe et présidée par le Pr Jean-Marc FRANCO. Le terme « universitaire » souligne sa particuliarité, en plus de ses missions, elle a participe à des programmes de recherche en soins primaires. Elle a notamment pour objectifs d’améliorer les parcours de soins de la personne âgée en perte d’autonomie, et la prévention du diabète.
  • La MSP « MaSPI », située à Petite-Ile est présidée par le Pr Philippe DESMARCHELIER : elle accueille de nombreux professionnels (médecins généralistes, kinésithérapeute, podologue, sage-femme, diététicienne, etc) dans des locaux pensés et construits pour le bien-être et la confidentialité des patients, ainsi que pour une communication optimale entre professionnels. Elle a notamment pour missions d’améliorer la prise en charge des patients diabétiques, et de prévenir les risques des personnes âgées en perte d’autonomie.
     
Télécharger le dossier de presse