Covid-19 : Point sur la situation sanitaire au 10 décembre 2021

Communiqué de presse
Nouveau coronavirus Covid-19

Ces dernières semaines, la situation sanitaire continue de se dégrader. Au 8 décembre, l’île affichait un taux d’incidence de 373,5/100 000 habitants. Face à ce constat, les conduites à tenir doivent être plus que jamais tout à la fois individuelle et collective : se faire vacciner, procéder à sa dose de rappel pour les personnes éligibles, se faire dépister et respecter les gestes barrières.

Pour répondre à la forte augmentation du recours au dépistage, des dispositifs sont mis en œuvre pour faciliter l’accès aux tests, notamment pour les voyageurs à l’aéroport. Concernant la dose de rappel, elle progresse dans l’île : sur la dernière semaine le nombre d’injections a plus que doublé et plus de 77 900 doses de rappel ont été effectuées à ce jour.
Au 15 décembre, les personnes de plus de 65 ans devront avoir effectué leur rappel, et les personnes vaccinées au Janssen avoir reçu leur dose additionnelle ARN Messager (Pfizer à La R
éunion) pour ne pas perdre le bénéfice de leur passe sanitaire.
Afin de permettre au plus grand nombre d’effectuer leur primo-vaccination ou de bénéficier de la dose de rappel, l’ARS La Réunion en lien avec les partenaires, poursuit la réorganisation de l’offre de vaccination sur toute l’île, avec ou sans rendez-vous.

Point sur la situation sanitaire

Du 2 au 8 décembre, plus de 3 100 nouveaux cas de Covid-19 ont été identifiés à La Réunion (contre 2 675 du 27/11 au 03/12). Le taux d’incidence s’établit désormais à plus de 370/100 000 habitants (312,5/100 000 habitants précédemment) et le nombre de cas moyen journalier s’élève à environ 460 (contre 382 précédemment).

Sur la dernière semaine, plus 72 000 dépistages ont été réalisés : c’est le niveau le plus élevé depuis le début de la crise sanitaire. Le taux de positivité est en hausse à 4,4% (contre 3,9%  précédemment). Ce taux est en hausse chez les personnes symptomatiques et atteint 5,5% chez les 35-44 ans.

Depuis le 30 novembre, et à ce jour, 8 cas positifs au variant « Omicron » ont été identifiés (7 cas importés et 1 cas autochtone ; 4 liés parmi les cas importés, et 4 autres non liés entre eux). Des opérations de séquençage sont actuellement en cours pour d’autres cas considérés comme suspects.
Sur les 7 derniers jours, les admissions en médecine pour Covid-19 sont en légère baisse. Les admissions en réanimation pour Covid-19 sont en légère hausse. La quasi-totalité des patients hospitalisés ne sont pas vaccinés.
En outre, le nombre de décès a, de nouveau augmenté ces 3 dernières semaines, dont 7 la semaine passée.

L’importance du dépistage,  nouvelles modalités d’accès aux tests à l’aéroport

Dans le contexte actuel de la reprise épidémique et de l’émergence du nouveau variant « Omicron » en Afrique australe, se faire dépister dès les premiers signes de la maladie ou au moindre doute est primordial pour stopper toute chaîne de contamination.
Les laboratoires et les pharmacies se sont engagés à renforcer leurs conditions d'accueil et de prise en charge.

À l’aéroport, pour faciliter l’accès aux tests obligatoires aux voyageurs, l’ARS La Réunion, en lien avec les laboratoires et l’aéroport, déploie les dispositifs suivants :

  • à la descente de l’avion, tous les voyageurs en provenance de l’Île Maurice, Madagascar  ou d’Afrique australe (pour motif impérieux) sont soumis à un test antigénique (résultat dans les 20 minutes)
  • à partir de ce samedi 11 décembre, des tests antigéniques et des tests RT-PCR (résultats dans les 24H) sont proposés prioritairement aux voyageurs en partance pour la métropole, Mayotte et les pays de la zone.
    Ce service sera accessible ce samedi 11 et ce dimanche 12 décembre de 14h à 20h,
    et à partir du lundi 13 décembre, 7 jours /7, de 7h à 21h.
    La permanence est assurée par 3 laboratoires (Cerballiance, Laboratoire de Saint-Benoit et Réunilab)

Les différents lieux de dépistage à La Réunion sont disponibles sur le site www.sante.fr / département La Réunion.

Dans quelle situation se faire dépister : je suis symptomatique, cas contact à risque, élève avec un cas confirmé dans la classe, voyageur, je dois recevoir des soins… Consultez le tableau « Modalités de dépistage à La Réunion »

La vaccination

Les Réunionnais éligibles, soit le quart de la population des plus de 12 ans qui n'ont pas encore fait cette démarche, sont invités à s’engager dans le processus de vaccination, seul moyen de prévention pour se protéger des formes sévères de la maladie.

La vaccination contre la Covid-19 reste en effet un rempart incontournable et efficace par rapport au variant Delta, toujours largement prépondérant sur notre territoire. Il continue à protéger des formes graves de la maladie, puisque la quasi-totalité des personnes hospitalisées de ces dernières semaines en médecine et en réanimation reste des personnes non vaccinées, alors même que 73 % de la population de + de 18 ans est aujourd'hui vaccinée à La Réunion et que ce sont même 88 % de la population des plus de 70 ans qui ont bénéficié de la vaccination.

La vaccination protège aussi par rapport aux risques de contamination. Le vaccin ne suffit pas à écarter les risques de contamination mais il les limite encore et toujours, puisque son taux d'efficacité calculé à La Réunion ces dernières semaines reste bon, de l'ordre de 70 %.

Concernant l'efficacité de la vaccination par rapport au variant Omicron, les connaissances actuelles des virologues augmentent de jour en jour et les récentes informations sont plutôt rassurantes parce que le principe actif du vaccin Pfizer reste efficace contre ce variant; les caractéristiques de ce variant ne remettent donc pas en cause l'efficacité possible du vaccin aujourd'hui disponible.
 

La dose de rappel, primordiale pour conserver la protection contre le virus

À La Réunion, la campagne de rappel a débuté début septembre pour les 65 ans et plus, et le 27 novembre pour la population de plus de 18 ans. A ce jour, plus de 77 900 personnes ont bénéficié du rappel.

Au fil des mois, l’efficacité des vaccins (Pfizer ou Janssen) diminue progressivement, ce qui justifie une nouvelle stimulation vaccinale pour maintenir la protection, notamment face au variant Delta, plus contagieux et très majoritaire.

Au sein des hôpitaux de l’île, la quasi-totalité des patients hospitalisés en réanimation ces dernières semaines pour Covid-19 n’étaient pas vaccinés.

Le rappel vaccinal est d’autant plus recommandé pour les personnes dont le système immunitaire est plus fragile, du fait de l’âge ou de certaines pathologies.

Quand recevoir la dose de rappel ?

Le rappel se fait au plus tôt 5 mois après la dernière stimulation immunitaire (vaccinale ou infectieuse) et au plus tard 7 mois après pour garder le bénéfice du passe sanitaire.

Les personnes éligibles au rappel sont celles qui ont déjà un schéma vaccinal complet, c’est-à-dire :

  • à partir de 5 mois après la deuxième injection du vaccin Pfizer (ou après la 1ère injection si on a contracté précédemment la Covid-19)
  • à partir de 5 mois, après l’injection additionnelle de vaccin Pfizer, elle-même faite 4 semaines au minimum après une première vaccination avec le vaccin Janssen
  • entre 3 et 6 mois après la dernière injection du vaccin Pfizer, pour les personnes sévèrement immunodéprimées, sur avis médical.

Quel impact pour le passe sanitaire ?

Les échéances pour le maintien de la validité du passe sanitaire :

  • Au 15 décembre 2021 :
    • les personnes de plus de 65 ans devront avoir effectué leur rappel
    • les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen, depuis 8 semaines au moins, devront avoir eu une injection additionnelle de vaccin à ARN messager (Pfizer à La Réunion).
  • Au 15 janvier 2022, les personnes de 18 à 64 ans devront avoir effectué leur rappel

Au-delà de ce délai, l’ancien certificat de vaccination ne sera plus valide.

L’injection de la dose de rappel génère instantanément un nouveau QR Code. Ce nouveau QR Code sera opérationnel au bout de 7 jours.

Exemples :

  • j’ai 30 ans, j'ai fait ma 2ème injection de vaccin Pfizer le 15 juin : je dois faire mon rappel avant le 8 janvier sinon mon passe sanitaire se désactivera le 15 janvier.
  • j’ai eu ma dose de vaccin Janssen le 18 octobre : je dois avoir reçu une dose additionnelle Pfizer avant le 11 décembre sinon mon passe sanitaire se désactivera après le 17 décembre ;
  • J’ai 24 ans, j’ai été infecté(e) par la Covid et j’ai eu mon injection unique du vaccin Pfizer le 30 septembre : je dois faire mon rappel entre le 23 avril et le 2 mars sinon mon passe sanitaire se désactivera le 2 mai.

Calculer sa date de rappel vaccinal

L’Assurance Maladie propose un service en ligne aux personnes de plus de 18 ans ayant terminé leur schéma vaccinal initial : « Mon rappel Vaccin Covid ».

Il permet aux utilisateurs de :

  • savoir à partir de quand ils doivent effectuer leur dose de rappel contre la Covid-19
  • connaître la date de fin de validité de leur passe sanitaire s’ils ne font pas le rappel.

Accéder au site :monrappelvaccincovid.ameli.fr
 

Prochaines opérations de vaccination de proximité

Les personnes de plus de 12 ans peuvent également venir effectuer leur 1er dose, 2ème dose ou dose de rappel lors des prochaines opérations organisées dans les communes

Voir les dates du Vaccinobus et des centres éphémères