Covid-19 : Une 2ème dose de rappel recommandée à partir de 18 ans pour vous protéger des formes graves

Article
Femme agées se fait vacciner

Le Coronavirus circule toujours et la protection apportée par le 1er rappel vaccinal diminue après un certain temps. Une 2ème dose de rappel est donc recommandée pour les personnes fragiles afin de renforcer leur protection contre les formes graves en réduisant les hospitalisations et les décès.

La 2ème dose de rappel

Qui est concerné ? 

Dans le contexte actuel de circulation active du virus, la 2ème dose de rappel est étendue, dès à présent:

• aux personnes âgées de plus de 60 ans ;

• aux résidents d’EHPAD et d’USLD ;

• aux personnes immunodéprimées ;

• aux adultes âgés de 18 à 59 ans identifiés comme étant à risque de forme grave de Covid-19 ;

à tous les professionnels de santé, quel que soit leur âge ou leur état de santé ;

à l'ensemble des salariés du secteur de la santé et du médico-social (aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables, professionnels du transport sanitaire, pompiers...), quel que soit leur âge, leur mode d'exercice et leur état de santé ;

• aux femmes enceintes, dès le 1er trimestre de grossesse ;

• aux personnes vivant dans l’entourage ou au contact régulier de personnes vulnérables ou immunodéprimées, dans une stratégie de cocooning.

Quand faire ce rappel ? 

La deuxième dose de rappel doit être administrée :

• Pour les personnes 80 ans et plus, les résidents en EHPAD et en USLD, les personnes sévèrement immunodéprimées, quel que soit leur âge :

     - Dès 3 mois après le premier rappel

• Pour les autres personnes éligibles :

     - Dès 6 mois après le premier rappel

• En cas d’infection à la Covid-19 :

     - En cas d’infection Covid intercurrente (survenue entre la dernière injection et la date prévue du rappel) : il est recommandé de respecter un délai minimal de 3 mois après l’infection.

     - Pour les personnes éligibles à un 2ème rappel 6 mois après le premier, en cas d’infection Covid intercurrente, le 2ème rappel est recommandé dès trois mois après l’infection, en respectant un délai minimal de 6 mois après l’injection.

Compte tenu de ces clarifications, les personnes qui n’étaient jusqu’alors pas éligibles, car ayant été infectées plus de 3 mois après leur premier rappel, vont pouvoir prétendre à une deuxième dose de rappel afin d’être bien protégées.

Rappel : les personnes atteintes des maladies suivantes sont à risque de forme grave, quel que soit leur âge :

  • Obésité (IMC >30) en particulier chez les plus jeunes,
  • Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) et l’insuffisance respiratoire,
  • Diabète de type 1 et 2,
  • Hypertension artérielle,
  • Insuffisance cardiaque,
  • Insuffisance rénale chronique, les patients dialysés,
  • Cancer
  • ...

Comment bénéficier du deuxième rappel ? 

La dose de deuxième rappel s’effectue uniquement avec un vaccin ARN Messager (le vaccin Pfizer à la Réunion). 

Pour les résidents des EHPAD et des USLD

Le deuxième rappel vaccinal sera proposé directement au sein de leurs établissements.

Pour les autres personnes âgées de 18 ans et plus

Le deuxième rappel peut être effectué auprès de :
• son médecin,
• son infirmier
• ou son pharmacien

Renseignez-vous auprès de votre professionnel de santé.

Prendre RDV auprès d'un professionnel de santé (cliquez) 

Quel impact pour le pass sanitaire ?

Ce deuxième rappel est fortement recommandé. Cependant il ne rentre pas dans le cadre du pass sanitaire.

Est-il possible de réaliser le vaccin contre la grippe et le rappel vaccinal contre le Covid-19 en même temps ?

Oui. Pour les personnes éligibles au rappel vaccinal contre le Covid-19 et prioritaires pour le vaccin contre la grippe, les deux vaccins peuvent être administrés le même jour sur 2 sites d'injection différents. Cela est possible dans dans les cabinets médicaux et infirmiers et dans les pharmacies qui vaccinent avec les deux vaccins.