Covid-19 : la dose de rappel, une nécessité pour maintenir la protection

Article

Le rappel vaccinal est ouvert à toutes les personnes de 12 ans et plus. A compter du 15 mars 2022, un 2ème rappel est ouvert aux personnes fragiles, il l'est aux personnes de plus de 60 ans depuis le 7 avril.
Ce rappel renforce l'immunité contre la contamination et plus encore contre les formes graves de la maladie.

Pourquoi une dose de rappel ?

Au fil des mois, l’efficacité des vaccins (Pfizer ou Janssen) diminue progressivement, ce qui justifie une nouvelle stimulation vaccinale pour maintenir la protection, notamment face aux variants.

Le rappel renforce l'immunité contre la contamination et plus encore contre les formes graves de la maladie. Le rappel vaccinal est d’autant plus recommandé pour les personnes dont le système immunitaire est plus fragile, du fait de l’âge ou de certaines affections ou comorbidités.

A La Réunion, la quasi-totalité des patients hospitalisés en réanimation ces dernières semaines pour Covid ne disposaient pas d’un schéma vaccinal complet.

 

La dose de rappel 

Qui est concerné ?

La dose de rappel concerne toutes les personnes de 18 ans et plus et ayant un schéma vaccinal initial complet (2 doses).

Depuis le 24 janvier 2022, elle concerne également les mineurs âgés de 12 à 17 ans.

Quand faire le rappel ?

Les personnes éligibles au rappel sont celles qui ont déjà un schéma vaccinal initial (2 doses), c’est-à-dire :

  • Pour les personnes vaccinées avec le Pfizer :
    à partir de 3 mois après la deuxième injection du vaccin Pfizer (ou après la 1ère injection si on a contracté précédemment la Covid-19)
  • Pour les personnes vaccinées avec le Janssen :
    à partir de 3 mois
     après l’injection additionnelle de vaccin Pfizer, elle-même faite 4 semaines au minimum après la vaccination avec le vaccin Janssen
  • Pour les mineurs âgés de 12 à 17 ans :
    à partir de 6 mois, après la 2ème injection ou infection.

Pour les personnes sévèrement immunodéprimées, il convient de se rapprocher de son médecin traitant ou son spécialiste.

Retrouvez plus d’informations dans la notice "Schéma vaccinal avec dose de rappel, avec ou sans infection Covid-19" :

 

La deuxième dose de rappel

Qui est concerné ?

Au 7 avril 2022 :

• les personnes âgées de 60 ans et plus
• les résidents en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)
• les résidents en unités de soins de longue durée (USLD)
• les personnes immunodéprimées

Quand faire le deuxième rappel ? 

Conformément à l’avis du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale du 18 février dernier, ce deuxième rappel peut être réalisé :

  • Pour les personnes de plus de 80 ans, les résidents en EHPAD et en USLD et les personnes immunodéprimées :

    à partir de 3 mois après l’injection du premier rappel ou après l’infection

  • Pour les personnes de 60 à 79 ans :

    à partir de 6 mois après l’injection du premier rappel ou après l’infection

En cas d’infection par la Covid-19 après le premier rappel :

• Si l’infection est survenue plus de 3 mois après le premier rappel : un deuxième rappel n’est pas nécessaire. En effet, la survenue d’un épisode infectieux provoque une réponse immunitaire au moins équivalente à celle d’un rappel vaccinal.

• Si l’infection est survenue moins de 3 mois après le premier rappel un deuxième rappel est nécessaire.

 

Comment bénéficier de la dose de rappel ou du 2ème rappel ?

Les résidents des EHPAD et des USLD se verront proposer cette vaccination directement au sein de leurs établissements.

Pour les autres personnes de plus de 60 ans, le rappel pourra être effectué auprès de :

  • son médecin,
  • son infirmier
  • son pharmacien
  • ou en maison de santé

si ces professionnels de santé sont volontaires.

 

Quel vaccin est utilisé ?

La dose de rappel et le 2ème rappel s’effectuent uniquement avec un vaccin ARN Messager (à La Réunion, le Pfizer).

 

Quelles sont les documents à fournir ?

  • carte vitale ou attestation de droits
  • carte d'identité
  • résultat du laboratoire en cas de test RT-PCR positif de plus de 2 mois
  • personne mineure :
    • autorisation parentale (pour les mineurs de 12 -15 ans) Télécharger - 
    Elle doit être remplie et signée avant l'arrivée en centre ou chez votre professionnel.
    • carte vitale des parents ou sa propre carte
     

Comment calculer sa date de rappel ?

L’Assurance Maladie a mis en ligne un service qui s’adresse aux personnes ayant terminé leur schéma vaccinal initialIl permet à ses utilisateurs de :

Savoir à partir de quand ils doivent effectuer leur dose de rappel contre la Covid-19
Connaître la date de fin de validité de leur pass sanitaire s’ils ne font pas le rappel.

Accéder au site : https://monrappelvaccincovid.ameli.fr/

 

Que se passe-t-il si je n'ai pas fait mon rappel dans le délai ?

Depuis le 15 février 2022, toutes les personnes de plus de 18 ans et un mois doivent avoir fait leur dose de rappel au plus tard quatre mois après leur dernière injection pour conserver leur certificat de vaccination valide.

Au-delà de ce délai, leur ancien certificat de vaccination est considéré comme expiré.

Néanmoins, le pass sanitaire pourra être réactivé dès lors que la personne aura fait son rappel de vaccination.

En savoir plus sur le pass sanitaire

 

Que se passe-t-il si je ne peux pas faire ma dose de rappel parce que j’ai attrapé la Covid-19 ?

Si vous avez été testé positif plus de 3 mois après votre schéma vaccinal initial (deux doses), vous n'avez pas besoin de faire de dose de rappel ; vous bénéficiez d’un certificat de rétablissement à durée illimitée, vous permettant de prolonger la validité de votre pass vaccinal. 

  • Vous avez été testé positif avant le 15 février 2022 :
    Vous devez faire une manipulation dans l’application TousAntiCovid en agrégeant votre résultat de test positif et votre certificat de vaccination.

    Ainsi, après avoir importé dans TousAntiCovid votre certificat de rétablissement et votre dernier certificat de vaccination (1/1 ou 2/2), l’outil Pass+ que vous trouverez dans le Carnet de l’application, vous permettra de générer un nouveau certificat de rétablissement sans fin de validité.

    Attention, une mise à jour de l’application TousAntiCovid est nécessaire.

  • Vous avez été testé positif après le 15 février 2022 :
    Pour les tests antigéniques réalisés, c’est le professionnel de santé en charge du dépistage qui génèrera votre certificat de rétablissement à durée illimitée, sur présentation de votre certificat de vaccination.

    Pour les tests réalisés en laboratoire (RT-PCR en particulier), renseignez-vous auprès de votre laboratoire pour savoir s’ils sont en mesure de réaliser cette manipulation. Vous pouvez par ailleurs toujours faire la manipulation dans TousAntiCovid vous permettant de générer le certificat de rétablissement à durée illimitée.

Cependant, si vous souhaitez voyager dans un pays où la dose de rappel est obligatoire, vous pouvez faire la dose de rappel dès 3 mois après l'infection afin d’avoir un certificat de vaccination valide.

Si vous n’êtes pas vacciné ou pas complètement vacciné, vous bénéficiez d’un certificat de rétablissement avec la durée de validité par défaut, qui est limitée à 4 mois

Retrouvez plus d'informations dans la notice "Le schéma vaccinal avec dose de rappel, avec ou sans infection Covid-19" : Téléchargez la notice